La sécurité

 

La flotte du réseau RAÏ compte actuellement 40 autocars de catégorie « Grand Tourisme », de 55 places, et une vingtaine de conducteurs. Quinze lignes sont actives. Si le déploiement du réseau arrive à son terme, il comptera une quarantaine de conducteurs. La maintenance de la flotte est assurée par le concessionnaire.

 

Ceinture de sécurité, éthylotest anti démarrage, dans lequel les chauffeurs doivent souffler avant de démarrer, climatisation, vidéo avec projections de films… En termes de sécurité et de confort, tout est réuni pour assurer un voyage dans les meilleures conditions.

 

L’objectif étant de confier prochainement les manettes aux transporteurs, une certification de conducteur de transport en commun va être mise en place pour tout conducteur. En métropole, la Fimo (formation initiale obligatoire) est obligatoire pour toute personne amenée à conduire des transports en commun. Le texte n’est pas applicable sur le Territoire, mais la Nouvelle-Calédonie a créé une certification pour les chauffeurs, axée sur les impératifs de sécurité, ainsi que sur l’accueil des passagers (qu’ils soient réguliers, touristes et scolaires).

Cette formation sera obligatoire pour obtenir l’autorisation de transporter des passagers. Pour les anciens, elle se fera par le biais d’une VAE, et pour les nouveaux, par une formation initiale comprenant notamment le code de la route, le permis de conduire Poids Lourds.

 

Le transport des UFR

Les "UFR" - Usagers en Fauteuil Roulant - ont été une des priorités dans le choix des cars. Le choix s'est arrêté sur ce modèle car il disposait d'un accès pour les UFR, simple et moderne.

 

Quatre véhicules du réseau RAÏ sont équipés de dispositifs pour personnes à mobilité réduite, et notamment des usagers en fauteuil roulant. Chaque commune a été sollicitée pour construire une plate-forme permettant au passager d’entrer sans difficulté dans le car.